Qui suis je ? Un étranger en Terre Sainte, voulant défendre et connaître ce divin mystère pour lequel il est loin de chez lui.


Chaque nuit, quand la chaleur et l’espérance du jour font place à l’intuition de la nuit.... j’ai froid d’elle. Eclairé par la seule flamme d’un feu intérieur qui ne se résout à s’éteindre. Mon armure, en cet instant, ne me protège de rien. L’ennemi intime est ici, anciennement mon  ami, mon frère d’arme qui m’a sauvé la vie. Je deviens mon propre tourment.


Ce soir mon corps s’enveloppe d’une douceur  fébrile… Est-ce la caresse du vent du désert ressentie dans la nuit ou la mémoire du souffle de son désir ?La chaleur de son ventre plus brûlant que la lumière de mon Dieu d’où je suis en errance, me fera-t-il rompre tous mes vœux. Dieu pourquoi me mets-tu à l’épreuve ?


Seigneur ! Ai-je un jour,  un instant, une seconde,  détourné le regard de ta tombe pour laquelle j’ai voué ma vie à défendre.
T’ai-je blessé à désirer autre breuvage que celui de ta connaissance ?

 

Pourquoi, Père de tous les pères, laisses-tu le cœur d’une femme édifier dans le mien, l’éprouvant lien de la passion de l’amant.  

Je t’aurais donné ma vie, comme tu as fait pour nous, j’aurais sans trembler, affronté, enduré tous les renoncements de ce monde si je n’avais croisé son regard, d’où j’ai vu tous les mondes. J’ai plié au désir de sa peau qui sentait l’encens et la myrrhe, annonçant lui aussi la naissance du désir.


"Mon fils ! Ecoute moi. Si tu es perdu, c’est de toi. Moi, ton Dieu, n’ai aucune volonté de te trahir et si tu veux réellement  me connaître, laisse aux autres la tombe et les reliques des hommes pieux.

 

En te tenant dans la fin, tu ne connaîtras que tourment. Pose ta tête sur le ventre de la femme et écoute…… Ecoute le commencement  de toute chose. Désire-la comme l’amant, abreuve-toi à sa fontaine et si tu pleures c’est de toi, de ne pas avoir, bien avant, suivi le chemin de ses reins comme un homme désirant.
Là est le secret. Là est mon secret. Là est où je suis !"


-Remy 2011-